Rechercher
  • Sarahdelanchy

Bienvenue sur mon blog !

Aujourd'hui, je vous écris cet article pour inaugurer mon blog et vous y souhaiter la bienvenue ! Ce sera l'occasion également de me présenter, de vous raconter mon parcours et toutes les étapes qui m'ont fait arriver où j'en suis aujourd'hui.


Il est enfin là ! Ça faisait un petit moment que j'avais envie de créer ce blog pour partager avec vous l'envers du décor et toutes les infos croustillantes derrière mes créations et mon quotidien d'illustratrice à temps plein (ça a son importance, j'y reviendrai).


Je n'avais pas écrit de blog ou autre contenu de ce type depuis mes années Skyblog (si tu es né(e) dans les années 90 tu dois avoir aussi expérimenté le Skyblog et peut-être avoir jeté un œil honteusement à ce qu'il en restait des années plus tard…).

Je cherchais un moyen de communiquer avec vous de façon plus proche et directe. Un besoin d'échange et de partage...après le COVID, ça vous parle ?


Je dois avouer que j'ai beaucoup procrastiné avec ce blog car je ne savais pas par où commencer, quels sujets aborder et surtout comment commencer à remplir cette page blanche. Mais c'est officiel, je me lance, la procrastination est loin derrière. Au menu de ce blog, des articles pour vous dévoiler mon travail au quotidien et vous donner toutes les petites astuces que j'ai accumulées en chemin. Je vous parlerai dessin, linogravure, comment je trouve l'Inspiration avec un grand "I", les outils que j'utilise, les livres que je recommande, etc. L'idée est de partager avec vous un à deux articles par mois qui s'appuieront aussi sur l'actualité de mon travail.



Comment tout a commencé ?


J'ai toujours dessiné. Mes parents me racontaient dernièrement qu'ils avaient été convoqués par mon instituteur de maternelle qui avait vu un potentiel incroyable dans mes gribouillis (que mes parents ont eu bien du mal à percevoir même avec toute la subjectivité d'un œil de parent). J'aimais beaucoup dessiner des univers très détaillés, des villages, des fermes ou même des centres équestres et j'y faisais jouer mes personnages comme on joue avec des légos. Ma passion du dessin et des univers créatifs s'est prolongée pendant toute ma scolarité et a pris des formes variées selon les années.


Planches extraites des fameux livres "Où est Charlie?" (d'ailleurs si vous l'avez trouvé laissez moi un commentaire)


C'est donc tout naturellement que je me suis tournée vers des études en art...

Eh bien non, pas tout à fait. Après avoir envisagé pendant 4 jours et demi une carrière en médecine, je me suis finalement orientée vers des études d'architecture après m'être rendu compte que je ne supportais pas la vue du sang. Le bac en poche, j'ai étudié pendant 5 ans en école d'architecture, à l'école d'architecture de la ville et des territoires de Paris Est (anciennement Marne-la-Vallée) dont 1 année d'échange Erasmus en Irlande.



LA révélation

Alors, autant vous l'annoncer tout de suite, bien qu'ayant beaucoup apprécié mes études d'architecture, la révélation dont je vous parle dans le titre est survenue un peu plus tard dans mon parcours.


Les études ont été passionnantes. L'architecture me permettait d'étudier des sujets et disciplines variés comme la peinture, l'urbanisme, l'histoire, le paysage, la théorie de l'architecture… Ce sont des études très complètes et enrichissantes qui stimulent votre créativité et vous font réfléchir sur de nombreux sujets. D'ailleurs si tu es étudiant en architecture, force à toi - et n'hésite pas à m'envoyer un petit message pour discuter !


Extrait de mon projet de fin d'études et photo d'un atelier de l'école


Pendant toutes mes études, j'ai continué de dessiner. Mes dessins se sont petit à petit teintés d'architecture, de villes et de paysages. L'influence de mes études d'architecture est d'ailleurs très nette dans mon travail d'aujourd'hui et je suis persuadée que je ne ferais pas le même type de dessin si j'avais choisi des études purement artistiques.


Mais revenons-en à cette révélation que vous attendez comme le Messie (plus de blagues vaseuses dans les prochains articles promis, je suis juste en rodage…). Ce qui a donc tout changé dans mon parcours c'est le travail que j'ai réalisé pour mon projet de fin d'études. Pour ceux qui ne sont pas familiers des études d'architecture, le « projet » consiste à concevoir un bâtiment généralement sur 6 mois et à le présenter sous forme de documents graphiques et maquettes. Le sujet n'était pas imposé, seul le lieu l'était. Le projet devait s'implanter quelque part dans l'immense ville de Chicago. Et nous devions analyser la ville sans jamais nous rendre sur place. C'est donc naturellement que j'ai choisi le dessin pour apprendre à connaître ce territoire sans le voir.


Planches de BD, coupe perspective et vue aérienne pour mon projet de fin d'étude


À l'aide de planches de BD, de vues aériennes ou encore de plans, j'ai commencé à développer un imaginaire dessiné de la ville. Je dessinais chaque rue, chaque gratte-ciel et dès que je voyais une photo d'un bâtiment j'avais l'impression de le connaître déjà parce que je l'avais dessiné. S'est développée avec ce travail une passion pour l'exploration dessinée et pour la représentation d'activités multiples qui se croisent et se superposent… J'aimais dessiner des microcosmes extrêmement détaillés et fourmillants de vie, sortes de « Où est Charlie ».


J'ai par ailleurs pour ces dessins repris en main mes Rotring (stylo à l'encre dont la pointe est extrêmement fine) et ils ne m'ont plus quittée depuis. Je vous ferai un article un peu plus tard sur les outils que j'utilise au quotidien.

Et après ?


Une fois le diplôme d'architecte en poche, je suis partie vivre à Dublin. J'avais besoin de voyager et de découvrir autre chose après ces années d'étude en région parisienne. Pendant ces deux ans en agence d'architecture j'ai pu continuer sur ma lancée et dessiner à la maison, mais aussi au travail pour illustrer des projets et concours. J'ai eu notamment l'opportunité d'illustrer un concours sur les docks de Dublin pour la création d'un hub artistique.


Dessins de Dublin et ses docks pour la conception d'un hub artistique


Je suis revenue sur ces dessins quelques mois plus tard pour y ajouter une carte de Dublin et une coupe perspective afin de présenter une série complète de dessins au concours « The Architecture Drawing Prize » édition 2019. Il s'agit d'un concours organisé par le musée Sir John Soane à Londres, que je vous recommande vivement de visiter si vous passez par là. Ma carte de Dublin a alors été sélectionnée par le jury dans la catégorie « dessin à la main » ce qui m'a permis d'être exposée au musée londonien pendant un mois et de voir mon travail présenté au festival mondial d'architecture (WAF) qui avait lieu cette année-là à Amsterdam.


L'exposition "Architecture Drawing Prize 2019" à Londres


Cette énorme opportunité m'a beaucoup aidée à booster ma confiance. Ça m'a vraiment motivée à continuer à fond dans cette voie et à dessiner toujours plus. La carte de Dublin est d'ailleurs la première carte de ville que j'ai réalisée et le point de départ d'une longue série.



Le retour en France


Après 2 ans en Irlande, c'est l'heure du retour en France. Direction Montpellier pour écrire une nouvelle page (oui, je suis dans la métaphore littéraire depuis que j'ai un blog...).

Arrivée en France je prévois de me concentrer davantage sur le dessin. Et puis finalement tout s'enchaîne très vite et deux semaines plus tard je commence un nouveau travail en agence d'architecture.


En parallèle de ce travail à plein temps, j'entreprends de dessiner la carte de Montpellier. Cette ville m'est inconnue et je choisis une fois de plus le dessin comme outils pour l’apprivoiser. Si bien que je dessine des quartiers avant de les voir de mes yeux et que j'ai comme une impression de déjà-vu (à prononcer « déjà vou », à l'américaine) quand j'arpente ces lieux en vrai.


La carte de Montpellier au fil des mois


C'est un travail extrêmement long et minutieux et je commence alors à passer des mois et des mois sur le même dessin (la carte de Montpellier : 6 mois...). Mais voir l'enthousiasme qui accueille cette carte me motive énormément. C'est même avec émotion que certains redécouvrent leur ville.


La carte de Montpellier


Je suis alors invitée à proposer mon travail dans des boutiques de créateurs en centre-ville de Montpellier. Notamment à l'Ateliées, une boutique de créatrices géniales qui m'ont accueillie à bras ouverts. Si vous êtes sur Montpellier, n'hésitez pas à y passer, la boutique regorge de trésors !



Le déclic


Les semaines s'enchaînaient et étaient donc très remplies entre le travail en agence à temps complet et le dessin. D'autant plus, et j'en suis très heureuse, que je commençais à recevoir de plus en plus de commandes. Ces deux activités cumulées me fatiguaient, mais surtout le travail en agence manquait cruellement de créativité à mon goût. J'avais déjà ressenti une forme de désillusion une fois diplômée quand j'avais découvert la réalité du métier d'architecte, mais là le quotidien en agence commençait vraiment à me ronger. Je comptais les heures jusqu'à la fin de la journée, les jours jusqu'au week-end, les semaines jusqu'aux prochaines vacances…

gif

Alors quand j'ai reçu une grosse commande réellement encourageante qui est arrivée en même temps que mon bout-du-bout du rouleau en agence, j'ai décidé de franchir le cap et de dire stop. J'ai quitté mon travail, le confort et la sécurité qui allaient avec, pour me lancer dans le vide.



Le saut dans le vide


Ça va faire bientôt 3 mois que j'ai pris cette décision de me jeter dans l'inconnu et surtout de me donner une chance. Une chance de vivre de ma passion dans mon petit atelier et surtout d'avoir envie de me lever tous les matins pour aller travailler.


Aujourd'hui, on peut dire que tout va pour le mieux. En tout cas fini la déprime du dimanche soir à l'idée de retourner travailler. J'essaye d'installer une routine de travail et de respecter des horaires (presque) de bureaux pour avoir un cadre et ne pas travailler jours & nuits & week-ends dans un flou artistique sans démarcation entre le travail et la vie perso. Je vous partagerai un peu plus tard un article sur une semaine typique avec toutes les activités variées qui la rythment et promis il n'y a pas le temps de s'ennuyer !


Vente privée de Noël, l'Ateliées, décembre 2021


Un des moments forts qui a marqué le début de cette nouvelle vie a été la vente privée de Noël organisée à l'Ateliées en centre-ville de Montpellier. Ce marché de Noël de créateurs m'a permis de sortir de ma grotte (N.D.L.R. sortir de mon atelier) et de vous rencontrer. Il m'a donné la chance de discuter avec vous, de voir ce que vous appréciez et surtout de recevoir une vague d'encouragements et de compliments qui m'ont boostée au moins jusqu'au prochain marché de Noël !


Certains d'entre vous m'ont même dit « vous avez bien fait de quitter votre travail ». Si vous faites partie de ces personnes, sachez que j'ai eu envie de vous faire un bisou sur le front. Sans rire. Je me lance donc motivée comme jamais dans cette nouvelle aventure et je vous en raconterai les péripéties sur ce blog.


gif

Conclusion

Quelle conclusion donner à cet article de bienvenue ? Merci de l'avoir lu et j'espère que vous ferez partie de l'aventure avec moi ! N'hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour vous tenir au courant des nouveautés, articles et événements. Et laissez moi un commentaire pour me faire coucou, partager vos expériences ou encore me poser vos questions.


On se revoit bientôt !